Bienvenue · Devenir famille d'accueil  · Liste des services de placement familial  · Adresses utiles · Nous contacter · Liens              

     2012

Service de  placement familial de court terme

Asbl agréée par l'Aide à la Jeunesse de la Fédération Wallonie Bruxelles

Rue Emile Feron,168   1000 Bruxelles

Tél : 02/515 00 35                                                                                                   

Gsm: 0476/823 232

email: info@accueiletfamilles.be

 

Placer un enfant ou un jeune en famille d'accueil

 

Pourquoi ?

Les situations familiales qui nécessitent le placement d'un enfant ou d'un jeune surviennent sur  fond de problématiques généralement très lourdes: troubles psychiatriques, maltraitances, abus, alcoolisme, toxicomanie...

Ces problèmes familiaux,  complexes et souvent transgénérationnels,  nécessitent  une intervention et une aide auprès de la famille. Le placement  temporaire de l’enfant ou du jeune dans une famille d'accueil peut être nécessaire pour permettre de prendre le temps de chercher avec la famille des solutions possibles à ses difficultés.

A la demande de qui ?

Accueil et Familles travaille uniquement sous mandat  d'une instance de décision : dans le cadre d'une demande du Tribunal de la Jeunesse ou du Service de Protection Judiciaire (SPJ), l'aide est contrainte et le placement décidé par le Juge ou par le Directeur du SPJ.

Quand la demande vient du Conseiller du Service de l'Aide à La Jeunesse  (SAJ), l'aide doit être consentie par la famille et par le jeune (s'il a plus de 14 ans).

Comment ?

Accueil et Familles intervient dans le cadre  d'un mandat d'une durée de 3 mois (période renouvelable deux fois maximum). Les enfants ou les jeunes ont de 0 à 18 ans. Ils résident la plupart du temps ainsi que leurs familles d'accueil en région bruxelloise.

- Dans certains cas, il  est demandé de trouver une famille pour accueillir un enfant ou un jeune pour une courte durée (maximum 9 mois). Parmi les familles d'accueil recrutées par notre service, nous cherchons celle qui rencontre le mieux les besoins de l'enfant ou du jeune.

- Dans d'autres cas, nous intervenons  pour accompagner ou évaluer un accueil  déjà mis en place, généralement à l'initiative de la famille elle-même. Ces situations sont nommées « reprises de guidance ».

Il s’agit de situations où un enfant ou un jeune se voit confié à un proche, souvent un ou des membres de sa famille élargie (grands-parents, oncle, tante, frère ou sœur aîné etc.).

Quand il s'agit d'un adolescent, c’est parfois le jeune lui-même qui s’est « trouvé » une famille pour l'accueillir.

Parfois l’accueil est déjà mis en place (de façon officielle ou non) depuis plusieurs années.  Lorsque survient une crise et que l’accueil est remis en question, le mandant s’adresse à  Accueil et Familles  pour évaluer la situation de l’enfant et de sa famille.

Les trois axes de travail d'Accueil et Familles

1) L’organisation  de l’accueil et le suivi     

Le service s'occupe de la mise en place de l'accueil, de son suivi et de son encadrement. Il accompagne l'enfant ou le jeune, sa famille d'accueil et sa famille d'origine. Il organise des entretiens individuels ou familiaux. Il rencontre aussi d'autres intervenants concernés par l'enfant ou la famille. Il organise des contacts entre l'enfant et ses parents  sous forme de visites encadrées ou non.                   

2) L'évaluation  

Le mandant peut s’adresser au service pour mener différentes évaluations, comme :

- la possibilité et les conditions d'un retour de l'enfant chez ses deux parents  ou chez un de ses parents

- l’évaluation de la famille d'accueil et les conditions d'un maintien de l'enfant dans cette famille

- l’évaluation de l'état  psycho-affectif et développemental de l'enfant

3) La recherche  et la sélection des familles d'accueil.

Différents moyens sont utilisés pour rechercher des familles d'accueil (annonces dans les  journaux ou sur internet, campagne dans les écoles etc). Il n'est pas aisé de recruter de nouvelles familles.

En effet, accueillir un enfant est le plus souvent une expérience d'ouverture enrichissante pour une famille mais l’accueil d’un enfant souvent perturbé ou en souffrance nécessite aussi des compétences, de la réflexion et de la disponibilité.

Il est souhaité que la famille fasse preuve d’une grande capacité de souplesse, d’adaptation et de tolérance. Elle doit aussi accepter de faire une place, même symbolique, à la famille d’origine de l’enfant. Il y a aussi lieu d’accepter les différences culturelles ou d’habitudes de vie de l’enfant  accueilli, de respecter le cadre de l’accueil prévu par le mandant et de collaborer avec le service de placement familial.

Si ce sont les adultes de la famille d’accueil qui posent le choix d’accueillir, les enfants de la famille sont également entendus par le service et leur avis peut avoir une influence sur la décision qui sera prise.

A chaque accueil, une adaptation de l’organisation familiale est nécessaire. Le processus de sélection reste continu. Après chaque accueil, une évaluation est faite avec la famille d’accueil.

N'hésitez pas à nous prendre contact avec nous si vous êtes intéressés par ce geste de solidarité!

Nous nous ferons un plaisir de vous donner davantage d'informations...

Un travail d'équipe 

L'équipe pluridisciplinaire (psychologues, assistantes sociales) a une grande expérience de travail avec les enfants et est spécialisée dans le  suivi des familles d'accueil.

Formée à l'intervention systémique, elle est également habilitée à travailler autour de la compréhension des dynamiques familiales, à remobiliser les ressources des personnes, à évaluer les possibilités de « récupérabilité parentale ».

Si deux personnes de l'équipe  prennent en charge une même situation et s'appuient sur un modèle de travail en co-intervention, l'équipe d'Accueil et familles leur sert également de support et de tiers dans ce travail. La psychologue intervient, dans certaines situations, pour affiner le diagnostic et l'observation de l'enfant.

Après  trois mois, le service est tenu de remettre au mandant un rapport sur la situation. Lorsque le mandat est prolongé, un nouveau rapport est rédigé, et ceci à chaque nouveau renouvellement du mandat.

A la fin de notre prise en charge, si un autre lieu de vie est recherché pour l'enfant (SAAE, SRJ...), l'équipe fait certaines démarches avec l'enfant et sa famille pour préparer cette nouvelle orientation.

Le service participe aussi au relais avec un autre service lorsque le placement en famille d'accueil est maintenu à plus long terme (SPF de long terme) ou lorsque l'enfant retourne dans sa famille d'origine (COE ou SAIE).

  WebM : bernard dormal